Les magasins  >  Nos conseils jardin  > Fiche Conseil

Nos conseils jardin

Multiplication > Greffage
Greffer en incrustation

Le greffage (ou greffe) a pour but de multiplier un végétal en reproduisant tous ses caractères à l'identique. Le rameau prélevé, le greffon, ne va pas émettre de nouvelles racines, on le met en contact avec une autre plante qui a déjà des racines, le porte-greffe.
L'intérêt ? Le porte-greffe donne au greffon sa résistance par rapport au sol, à certaines maladies et parasites.
La greffe en incrustation est est préférable à la greffe en fente pour les arbres à fruits à noyau (abricotier...)

Etape 1

Préparez le greffon : conservez trois à quatre bourgeons et coupez la base, juste sous un bourgeon, en taillant en coin : le départ de la coupe doit démarrer juste sous le bourgeon le plus bas du greffon.

Etape 2

Coupez la plante porte-greffe à la hauteur désirée de 0,40 à 1,80 m maximum. Rafraîchissez la coupe avec la serpette. Fendez longitudinalement le tronc du porte-greffe, avec une serpette. Taillez dans le porte-greffe l’empreinte exacte de la base du greffon avec un greffoir.

Etape 3

Emboîtez le greffon dans le porte-greffe. La jointure doit être parfaite. Si les deux éléments ne sont pas correctement ajustés, la greffe a peu de chance de réussir.
Avec le raphia, liez l’ensemble afin que les deux parties soit bien en contact. Recouvrez de mastic à greffer la fente et les plaies.

Le + des jardiniers de Gally

Pour les greffes réalisées au printemps, les greffons, de 20 cm de long environ, doivent être en repos c’est-à-dire sans feuilles apparentes. Il faut donc les prélever en hiver (décembre ou janvier) et les stocker au frais, dans une cave ou enterrés aux deux tiers dans du sable humide au pied d’un mur au nord.

Ce qu'il vous faut pour réaliser le projet
- une scie égoïne
- un sécateur
- un greffoir
- du raphia
- du mastic à greffer
Etape 1
Etape 2
Etape 3