Les magasins  >  Nos conseils jardin  > Fiche Conseil

Nos conseils jardin

Entretien du terrain
Améliorer la fertilité du sol : les engrais

Les engrais sont des substances destinées à fournir à la plante les éléments nutritifs manquants dont elle a besoin pour son équilibre et son bon développement. Ils sont d’origine naturelle, décomposition de débris végétaux ou animaux (fumiers, compost...) ou minéraux (sous-produits de l’industrie pétrolière). La plupart sont distribués à la plante par l’intermédiaire du sol. Seuls les engrais foliaires (liquides) sont directement assimilés par les feuilles.

Les éléments majeurs

L'azote est utile à la plante dans la croissance de ses feuilles, ses tiges et ses branches. Il est surtout utilisé au moment du redémarrage de la plante au printemps. On trouve des produits à action immédiate comme le sang desséché ou la corne torréfiée appelée engrais coup de fouet , et des produits à libération lente pour les fumures de fond d'automne comme la corne broyée ou les engrais complets.
Très soluble dans l'eau, il est emporté par les eaux de pluie ou d'arrosage qui s'écoule en profondeur.

Le phosphore est utilisé par la plante pour rigidifier ses tiges et assurer la production de fleurs et de fruits. Il favorise le développement des racines nécessaires à l'alimentation de la plante. On le trouve dans le guano, le compost, le fumier et la poudre d'os de poisson et dans la plupart des engrais minéraux en diverses proportions. Il est surtout employé en fumure de fond car il est peut mobile dans le sol.

La potasse (ou le potassium) joue un rôle essentiel dans le développement et la maturation des fruits. Elle favorise l'accumulation de réserves, diminue la transpiration et leur permet d'être plus résistants au froid, aux maladies et aux insectes. La cendre de bois est riche en potasse, mais on en trouve, en proportion variable, dans le compost et le fumier. Indispensable aux arbres fruitiers, aux légumes fruits (tomates, courgettes, haricots, pois...) et aux fleurs. On l'apporte le plus souvent au printemps.

Les éléments mineurs

Le magnésium (ou magnésie) intervient dans la régulation du fonctionnement des feuilles (transpiration, respiration...) et dans la formation des bourgeons. Il augmente également la résistance de l'arbre aux attaques d'araignées rouges ou acariens. En cas de carence, des bandes jaunes apparaissent entre les nervures, puis virent au brun. Les feuilles se dessèchent.

Le calcium est un régulateur du métabolisme des fruits, notamment de la maturation. C'est en général lors de la conservation des fruits que l'on peut éventuellement déceler une carence en calcium : la conservation est moins longue, la chair brunit, s'altère, présente des tâches liégeuses.

Ces deux éléments ne font pas l'objet d'une fertilisation spécifique, sauf cas exceptionnel : ils sont apportés avec les engrais classiques pour arbres fruitiers, le compost ou le fumier bien décomposé.

Les oligo-éléments

Ils ont des rôles divers selon leur nature. Ils sont en général suffisamment présents dans les sols cultivés pour satisfaire les besoins des plantes. Lorsqu'ils manquent, on parle de carence.

Le fer est indispensable à la constitution de la chlorophylle, même si elle n'en contient pas. Une carence se manifeste par un jaunissement des feuilles entre les nervures.

Le cuivre favorise la synthèse des protéines. Indispensable à tout moment de la vie d'une plante. Il est rarement déficient en culture fruitière car de nombreux traitements contre les champignons (notamment la fameuse bouillie bordelaise) sont à base de cuivre. En traitant contre les maladies, on apporte du cuivre indirectement.

Le manganèse joue un rôle dans la fabrication de la chlorophylle. Une carence se manifeste par un jaunissement des feuilles identique au symptôme de chlorose ferrique (carence en fer).

Le bore intervient dans les transferts de sucres, l'absorption de l'eau et la germination du pollen, la formation des parois des cellules et l'absorption du calcium par les racines, élément important lors de la floraison et du début de formation du fruit. Symptômes de carence très variés : fleurs qui flétrissent sans s'ouvrir, écorce des rameaux en peau de serpent, jeunes fruits craquelés, peau rugueuse sur les fruits, fruits bosselés...

Le zinc intervient dans la constitution de certaines protéines de croissance des branches. La carence se traduit par un raccourcissement des espaces entre les feuilles sur les rameaux. Les feuilles restent petites et apparaissent ainsi groupées presque en rosette.

Le + des jardiniers de Gally

Les éléments nutritifs majeurs nécessaires aux végétaux sont l’azote (N), le phosphore (P), et la potasse (K). Elles consomment en moins grandes quantités magnésie et calcium, dits éléments mineurs. Enfin, elles ont également besoin d’autres éléments en quantités infimes : les oligo-éléments (fer, cuivre, manganèse, bore, zinc).